Dans ce nouvel épisode de Parlons d’Endo, Tiphaine Chaillou nous parle des vertus d'une d’alimentation saine et anti-inflammatoire sur notre santé en général mais aussi pour lutter contre le développement de l'endométriose et des douleurs. Le sujet de l’alimentation fait parler, la prise de conscience collective est lente et nous ne savons pas très bien comment trouver des informations de sources fiables. « J’aimerais enclencher une nouvelle manière de consommer, mais je ne sais pas par où commencer, j'ai l'impression que ça va me prendre un temps fou et que je ne vais pas profiter... » nous disait une femme atteinte d’endométriose. Cet épisode vous propose une ballade initiatique sur les bienfaits de l’alimentation comme complément thérapeutique à l’endométriose et aux douleurs du cycle. Nombreuses sont les femmes qui se sentent délaissées et démunies face à cette maladie mal prise en charge, « Vivre avec la douleur sans ne rien pouvoir faire est affligeant, rester entre les mains des médecins quand ils prennent le temps sans pouvoir agir, c'est insupportable ! La nutrition, comme d'autres médecines dites douces, est une clé sur laquelle nous pouvons agir ! » nous disait Tiphaine Chaillou.
Si vous êtes embêtée par des douleurs digestives et que votre cycle et vos problèmes digestifs semblent liées, il n’y a plus à hésiter, petit à petit, ré apprivoisez votre corps et découvrez les aliments qui l’énergise et l’apaise, sans vous culpabiliser !

L’invité de Parlons d’Endo est Claire, conseillère en nutrition spécialisée en endométriose, une jeune femme pleine de vie et de talent, elle même atteinte, qui ose parler du sujet des troubles du comportement alimentaire et de l’endométriose sans se cacher !

Le mot de Natur’au Claire
"J'ai été sensibilisée très jeune à l'alimentation saine et à la naturopathie mais jeune adulte j'en ai fais qu'à ma tête, sans prendre soin de moi, jusqu'à ce que je tombe malade. La maladie s'est accompagnée d'une dépression liée à l'absence de diagnostique sur mes maux. Je ne me suis jamais résignée et je me suis accrochée à la naturopathie et à l'alimentation car j'ai toujours su que c'était là la clé. Après 3 ans de souffrance, mon endométriose est aujourd'hui dormante et stabilisée par l'optimisation de l'alimentation, l'activité physique et la kinésiphérapie, et ça n’est pas moi qui le dis mais mon compte rendu d'échographie de juin 2020. J'arrive aujourd'hui à remercier la maladie de m'avoir remise sur le bon chemin et de me pousser à prendre soin de moi et à m'aimer. Je n'ai enfin jamais été aussi déterminée dans un projet que celui de devenir naturopathe à mon tour." Bonne écoute à toutes <3 !