Aujourd'hui, nous abordons en douceur mais non moins en profondeur la question de la préservation d'ovocytes. L'endométriose affecte dans 30 à 40% des cas la fertilité de la femme, (Donc environ 70% des femmes n'ont pas de problèmes à ce niveau là ) cela ne signifie pas systématiquement qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants, mais souvent qu'il faudra passer par un parcours ou un chemin différent, une pma, une stimulation, plusieurs essais... Lorsqu'on parle d'endométriose, on ne peut pas faire l'impasse sur cette réalité. Dans la tête des femmes qui désirent ou non avoir un enfant, certaines se posent soudainement la question. "Est ce que je peux tomber enceinte ou pas, est ce que je suis fertile ? " Cette question est des plus naturelle, et c'est une chance pour moi d'avoir rencontré Diana et de pouvoir aujourd'hui vous partager cet épisode. Diana, ne veut pas coute que coute être maman, mais elle ne souhaite pas non plus se fermer totalement la porte. Pourtant à 37 ans et atteinte d'endométriose ovarienne, les medecins lui font comprendre qu'il faut s'en préoccuper. Elle ne sait pas encore si elle va rencontrer le bon partenaire, si elle en aura envie ou si elle vivra une maternité autrement, mais elle nous offre son cheminemnet. Dans cet épisode j'essaye de vous apporter également un maximum d'informations pratiques pour vous puissiez en savoir plus sur la fertilité et la préservation d'ovocytes et son protocole. N'hésitez pas à réagir en mettant 5 étoiles à l'épisode s'il vous a plu et en m'écrivant sur instagram sur la page : Tiphaine Lebrun Réalisation - Le journal de l'endométriose


Pour commander l'EndoBox "Il est temps" ,  C'est par ici : https://www.journaldelendometriose.com/endobox 

Pour contacter EndoFrance ,, l'association française de lutte contre l'endométriose c'est par ici : https://www.endofrance.org/ 


Belle écoute !